LE PALMARÈS LONG-MÉTRAGE DU FESTIVAL D’ANNECY 2022

Plus de 60 ans après sa création et succédant à l’édition hybride et semi-distancielle de 2021, le Festival du cinéma d’animation d’Annecy fait son grand retour en présentiel et bat tous les records de fréquentations. Les 13 248 accrédités (soit 8% d’augmentation par rapport au record de 2019) ont affronté ensemble ce pré-été caniculaire dans les sublimes salles obscures de la Venise des Alpes. Naviguant dans la bonne humeur entre le Pathé, Bonlieu, la Turbine et le Mikado, les participants du festival ont profité d’une édition particulièrement savoureuse avec un hommage à l’animation suisse. Sans plus tarder, nous vous dévoilons le palmarès long-métrage de l’édition 2022 du festival !

Cristal du long-métrage : LE PETIT NICOLAS – QU’EST-CE QU’ON ATTEND POUR ETRE HEUREUX ? D’AMANDINE FREDON ET BENJAMIN MASSOUBRE

Synopsis : Penchés sur une large feuille blanche quelque part entre Montmartre et Saint-Germain-des-Prés, Jean-Jacques Sempé et René Goscinny donnent vie à un petit garçon rieur et malicieux, Le Petit Nicolas. Entre camaraderie, disputes, bagarres, jeux, bêtises, et punitions à la pelle, Nicolas vit une enfance faite de joies et d’apprentissages. Au fil du récit, le garçon se glisse dans l’atelier de ses créateurs, et les interpelle avec drôlerie. Sempé et Goscinny lui raconteront leur rencontre, leur amitié, mais aussi leurs parcours, leurs secrets et leur enfance.

Si les adaptations de bandes-dessinées pleuvent et passent parfois inaperçues, ce garçon au prénom connu de tous n’en a connu que trois. Et ces trois adaptations étaient des films en prises de vue réelles, aux fortunes diverses. Quand le film éponyme de 2009 réalisé par Laurent Tirard (Le Discours) cohabitait paisiblement avec le personnage de Nicolas, les deux autres adaptations furent des échecs artistiques (Les Vacances du Petit Nicolas et Le Trésor du Petit Nicolas). Le Cristal du long-métrage (soit la plus haute distinction pour un long-métrage en compétition au festival d’Annecy) a logiquement été attribué au film LE PETIT NICOLAS – QU’EST-CE QU’ON ATTEND POUR ÊTRE HEUREUX ?. Une adaptation en animation qui respecte et sublime son format d’origine, en mêlant intelligemment les aventures du personnage à un biopic sur les deux artistes René Goscinny et Jean-Jacques Sempé. Avec la participation d’Anne Goscinny à l’écriture du scénario du film, et les voix d’Alain Chabat et Laurent Lafitte, le film marque les esprits par sa franchise et sa cohérence.

Au cinéma le 12 octobre 2022. Interview des réalisateurs du film à venir.

Copyright Bac Films

Prix du jury et Prix Fondation GAN à la Diffusion : INTERDIT AUX CHIENS ET AUX ITALIENS D’ALAIN UGHETTO

Synopsis : Le XXe siècle débute à peine dans le nord de l’Italie, à Ughettera, berceau de la famille Ughetto. La vie dans la région devenant difficile, les Ughetto rêvent de tout recommencer à l’étranger. Selon la légende, Luigi Ughetto traverse alors les Alpes et entame une nouvelle vie en France, changeant à jamais le destin de sa famille tant aimée. Son petit-fils retrace ici leur histoire.

On s’y attendait, on le sentait : Alain Ughetto (Jasmine, La Boule, L’échelle) devait repartir du Festival avec un prix. Son long-métrage intitulé INTERDIT AUX CHIENS ET AUX ITALIENS remporte finalement celui du jury. Souhaitant raconter l’histoire de sa famille et de ses ancêtres en leur rendant hommage, Alain Ughetto se met en scène lui-même dans cette reconstruction narrative racontée par Ariane Ascaride. Réalisé en stop-motion, le film narre l’histoire d’immigrés italiens en France au début du XXe siècle, comment ils ont vécu, par quelles épreuves ils sont passées, jusqu’aux guerres mondiales et aux mouvements fascistes. Si le film possède de belles séquences grâce à ses personnages attachants et une vraie sincérité dans le déroulement de leurs histoires, le manque d’incarnation de ses protagonistes et de son propre héros dessert complètement le long-métrage, le privant d’une grande émotion.

Interdit aux chiens et aux italiens
Copyright Gebeka Films

Mentions du jury : MY LOVE AFFAIR WITH MARRIAGE de SIGNE BAUMANE et SAULES AVEUGLES, FEMME PERDUE DE PIERRE FOLDES

MY LOVE AFFAIR WITH MARRIAGE

Synopsis : Dès son plus jeune âge, les chansons et contes de fées ont convaincu Zelma que l’amour résoudrait tous ses problèmes – tant qu’elle se conformerait aux attentes de la société vis-à-vis du comportement qu’une jeune fille devrait avoir. Mais en grandissant, elle sent que quelque chose cloche dans cette conception de l’amour : plus elle essaie de s’y plier et plus son corps résiste.

Présenté en compétition officielle au festival d’Annecy 2022, My Love Affair with Marriage réussira sans aucun doute à capter la curiosité de nombreux spectateurs. La réalisatrice lettone Signe Baumane signe une œuvre profondément personnelle, cynique et musicale. Une œuvre à la croisée du film biographique, du documentaire et de la comédie musicale, qui prouve une fois encore l’audace des sélections du festival d’Annecy.

La critique complète du film My Love Affair with Marriage est disponible !

My love affair with marriage

SAULES AVEUGLES, FEMME PERDUE

Synopsis : Un chat perdu, un crapaud géant volubile et un tsunami aident un représentant commercial sans ambition, sa femme frustrée et un comptable schizophrène à sauver Tokyo d’un tremblement de terre et retrouver un sens à leur vie.

Saules aveugles, femme endormie
Copyright Gebeka Films

Prix contrechamp : IKUTA NO KITA (Pléthore de Nords) DE KOJI YAMAMURA

Synopsis : Le Nord est partout solitaire. Ici, tout est le Nord. Ceci est un compte-rendu des personnes que j’ai rencontrées dans le Nord. Cependant, ma mémoire est fragmentée et ne saisit absolument pas l’essentiel. Maintenant, je commence à me demander si mes efforts n’étaient pas vains. J’obtiens juste la reconnaissance occasionnelle de l’existence du monde à travers une douleur sourde qui change de forme petit à petit.

Ikuta no Kita

Mention du jury contrechamp : CHUN TAE-IL : A FLAME THAT LIVES ON DE HONG JUNPYO

Synopsis : Taeil, embauché comme petite main du tailleur, rêve de devenir lui-même un tailleur accompli afin de pouvoir subvenir aux besoins de sa famille. Au lieu de quoi, on lui rappelle sans cesse les conditions de travail inférieures des ouvriers. À 22 ans, le jeune Taeil décide d’affronter la réalité et devient lui-même la flamme de l’espoir.

Chun Tae-il

Laisser un commentaire