28ème édition du Festival de Gérardmer : Le palmarès

Du 27 au 31 janvier a eu lieu la 28e édition du Festival international du film fantastique de Gérardmer. Nous n’étions pas dans les Vosges, mais le coeur y était, glacé. CinéVerse a tout de même apprécié couvrir cette année un festival qui n’a cessé d’épater les amateurs de frisson au fil des hivers. Aujourd’hui, le jury des longs métrages présidé par Bertrand Bonello et composé des comédiennes Lolita Chammah et Vimala Pons, Nora Hamzawi, Pascal Bonitzer, Maxime Chattam, Alexandre Pachulski, et enfin Gaspard Ulliel a décerné les prix d’une édition plus que spéciale.

Grand Prix & Meilleure musique originale : Possessor de Brandon Cronenberg

L’année passée, le jury présidé par Asia Argento a remis le Grand Prix à Saint Maud de Rose Glass, un film qui devait initialement sortir en France le 30 décembre mais qu’on attend avec impatience. Cette année, c’est le fils de David Cronenberg qui remporte la récompense tant convoitée par chaque cinéaste qui concoure en compétition officielle à Gérardmer. Possessor aurait mérité plus de laissé libre, moins de réflexion scénique par ses focales pour laisser de la liberté à son esprit cybernétique. Il n’a selon nous, pas assez d’aléatoire dans les variables pour créer une émotion – même factice.

Jim Williams signe une musique électronique quelque peu banale et attendue pour le genre de Possessor. Mais dans les phases de transmutation, le score de Williams transmet cet ésotérisme cybernétique stridant et angoissant proche de la folie que subit l’esprit de l’héroïne.

Possessor cri

Prix du jury : Sleep de Michael Venus 

Après Howling Village de Takashi Shimizu, le jury présidé par Bertrand Bonello a décerné le Prix du jury à deux films : Sleep et Teddy. Sleep est doute le film le moins conventionnel des longs-métrages présentés cette année. Même s’il peut nous perdre (intentionnellement ou non) dans son scénario alambiqué, sa mise en scène et ses qualités (notamment les acteurs et les décors) font du film une véritable proposition de cinéma. 

Fille avec sa mère Sleep

Prix du jury et Prix du jury jeunes: Teddy de Ludovic et Zoran Boukherma

En parlant de proposition de cinéma, impossible de passer à côté de Teddy des frères Boukherma qui prouvent qu’il est encore possible aujourd’hui de réaliser du cinéma de genre en France. Il a conquis la rédaction CinéVerse grâce à la pluralité des thématiques qu’il développe et l’habileté avec laquelle il parvient à mélanger les genres (la comédie, le drame et l’horreur) sans jamais décontenancer son audience. Félicitations à The Jokers Films, en espérant qu’il sorte comme prévu au cinéma le 10 mars 2021.

Teddy et fille, tshirt dragon, il la regarde

Prix de la critique et Prix du public : La Nuée de Just Philippot

La critique et le public ont été unanimes, c’est bien La Nuée de Just Philippot qui a marqué les esprits lors de ce festival. Il vacille entre le drame social à l’allure réaliste et l’horreur derrière cette mère qui plonge dans la tourmente pour subvenir aux besoins de sa famille. Si vous détestez les sauterelles, sortez ! Soutenu et distribué par Capricci et The Jokers, la date de sortie du film a été repoussée et il n’a pour l’instant aucune date d’annoncée. Vous pouvez également retrouver l’entretien avec Suliane Brahim et Just Philippot ici.

Suliane Brahim dans La Nuée

Laisser un commentaire