CinéActus – Sorties du 22 juillet, Ryan Gosling chez Netflix, Festival Lumière

CinéActus

On le craint et le prévoit depuis quelques semaines déjà, le reste de l’année cinéma devra vraisemblablement se passer de blockbusters hollywoodiens. A l’heure où la pandémie continue de faire rage sur le territoire américain et où les salles de cinémas ferment leurs portes une à une, les studios envisagent de décaler les sorties importantes à l’été 2021. Christopher Nolan est formel, Tenet ne sera vu nulle part ailleurs si il ne peut pas être montré au public américain. En ce sens, la date de sortie française fixée au 12 août a de grandes chances d’être décalée à l’automne prochain, voire directement reportée pour 2021. No Time to Die, le prochain James Bond – déjà repoussé à l’automne – devrait lui aussi être relégué sur le calendrier des sorties de l’année prochaine. Bien qu’on déplore les potentiellement désastreuses conséquences de l’absence de films à gros budgets dans la programmation des salles de cinémas, il n’est pas interdit de se réjouir de la nouvelle programmation qui en découlera, délaissant le blockbuster à la faveur du cinéma indépendant et du cinéma d’auteur. Comme tous les dimanches, CinéVerse vous propose un récapitulatif du meilleur de l’actualité de la semaine !

Sorties du 22 juillet

Cette nouvelle semaine de cinéma fait la part belle au cinéma étranger. Aux côtés de Tout Simplement Noir et Eté 85, toujours à l’affiche cette semaine, vous pourrez découvrir dans les salles de l’hexagone :

  • Adorables de Solange Cicurel
  • Madre de Rodrigo Sorogoyen
  • Ip Man 4 : Le Dernier Combat de Wilson Yip
  • The King of Staten Island de Judd Apatow
  • Les Fleurs de Shanghaï de Hou Hsiao-Hsien (reprise)

Madre

Ryan Gosling chez les Frères Russo pour Netflix

D’abord annoncé comme le prochain projet du réalisateur James Gray en collaboration avec Brad Pitt (Ad Astra), le film The Gray Man sera finalement réalisé par Anthony et Joe Russo, à l’origine du diptyque Avengers : Infinity War et Endgame. Produit par Netflix, The Gray Man devrait marquer le retour de Ryan Gosling au cinéma (que l’on n’a pas vu depuis Blade Runner : 2049) en compagnie de Captain America himself, Chris Evans. Le film est adapté d’un roman de Mark Greaney paru en 2009, qui évoque l’affrontement entre un ancien agent de la CIA devenu tueur à gages et son ancien coéquipier. Il a été rapporté par Deadline que l’ambition du géant du streaming serait de faire de The Gray Man le premier film d’une franchise de films d’espionnage « à la James Bond » portée par Ryan Gosling.

Ryan Gosling

Cannes Classics

En mai 2020, le Festival de Cannes devait présenter aux festivaliers une nouvelle version remasterisée du chef d’œuvre du réalisateur Wong Kar-wai In the Mood for Love, dans le cadre du programme de séances Cannes Classics. Faute de tenue du festival cette année (pour les raisons que l’on connaît) In the Mood for Love sortira dans les salles de cinéma françaises le 2 décembre prochain, l’occasion de (re)découvrir ce film fabuleux porté par Maggie Cheung et Tony Leung. La distribution française du film est assurée par The Jokers Films.

In the Mood for Love

#MandibulesWillBeReleased

Excellente nouvelle pour la rédactrice de ce CinéActus, puisque Quentin Dupieux a finalement dévoilé sur Twitter la date de sortie de son prochain film, accompagné d’un court extrait rythmé par la musique originale de Metronomy, dans lequel on voit une mouche géante s’abreuver au bord d’une piscine. Prévu pour le 2 décembre prochain, Mandibules verra évoluer Grégoire Ludig, David Marsais, Adèle Exarchopoulos, ainsi que l’actrice India Hair (que l’on retrouvera en septembre dans Poissonsexe de Olivier Babinet) et le rappeur belge Roméo Elvis.

https://twitter.com/oizo3000/status/1282979562066972673
Festival Lumière 2020

Après Francis Ford Coppola lors de l’édition 2019 du Festival Lumière à Lyon, c’est au tour du duo de réalisateurs belges Jean-Pierre et Luc Dardenne d’être récipiendaires du Prix Lumière de l’édition 2020. C’est la première fois que le Festival Lumière – créé en 2009 par Thierry Frémaux, qu’on ne présente plus – remet cette prestigieuse distinction à un duo de réalisateurs, qui plus est un duo de réalisateurs belges. Depuis sa création, le Festival Lumière a tour à tour honoré l’ensemble de la carrière de quelques-unes des plus grandes personnalités du cinéma, à l’instar de Jane Fonda, Catherine Deneuve, Milos Forman, Clint Eastwood, Wong Kar-wai, Martin Scorsese, Quentin Tarantino, Ken Loach, Gérard Depardieu ou encore Pedro Almodóvar.

Dardenne

Almodóvar est en tournage

On vous en parlait il y a quelques semaines, le réalisateur Pedro Almodóvar préparait avec Tilda Swinton un court-métrage adapté de la pièce de Jean Cocteau, La Voix Humaine. La nouvelle a été confirmée cette semaine par la plateforme de streaming MUBI, qui a révélé sur Instagram un cliché pris Augustin Almodóvar (le frère du réalisateur), dévoilant un Pedro Almodóvar masqué et Tilda Swinton équipée d’une visière sur le tournage du projet.

L’actu de CinéVerse

Cette semaine, vous pourrez retrouver sur le site la critique du dernier film du réalisateur espagnol Rodrigo Sorogoyen, Madre, qui sortira dans les salles françaises le 22 juillet prochain. On vous invite également à découvrir (si ce n’est pas déjà fait) la rétrospective des dix-neuf long-métrages de François Ozon, dont Été 85 est encore à l’affiche cette semaine. On se retrouve la semaine prochaine pour un nouveau point sur l’actualité cinéma !

Laisser un commentaire