C’est Magnifique ! : La chasse à la mère

Pierre vit dans la montagne aux côtés de ses parents. Lorsqu’ils décèdent, il apprend qu’il a été adopté : il est alors livré à lui-même en terre inconnue. 

Clovis Cornillac a eu une longue carrière d’acteur avant de réaliser son premier long-métrage intitulé Un peu, beaucoup, aveuglément en 2015. Il continue toujours sa carrière d’acteur, nous l’avons récemment vu dans Kaamelott : Premier Volet mais il faut remonter à 2018 dans Les Chatouilles pour le retrouver dans un rôle consistant. Après sa Sélection Officielle à l’Alpe d’Huez, son 3e et nouveau long-métrage intitulé C’est magnifique ! est présenté au Festival d’Angoulême. Clovis Cornillac C'est magnifique CinéVerse

Into the nature

Des minutes complètes de fondus enchaînés qui laisseraient croire à un effet sous drogue servent d’introduction au film, mais il s’agit bien de la réalité. Même si nous ne savons pas immédiatement tout du personnage de Pierre, la majorité de ce qu’il est nous est révélé en ces quelques instants : un imbécile mais gentil qui a un don pour prendre soin de la nature. Et c’est ce qu’il sera du début à la fin. 

Clovis Cornillac parvient à offrir une complexité à son personnage (qu’il interprète lui-même) derrière cette apparence de benêt. Sa découverte de la ville de Lyon est minime et la majeure partie des scènes sont tournées dans sa nouvelle demeure. Pierre ne passe pas seulement d’une maison de campagne au milieu urbain, et ce changement extrême est une aubaine pour l’exploitation comique. Imaginez un bébé atterrir du jour au lendemain dans une vie d’adulte… Pierre est ainsi un bébé âgé. 

Bonjour les cons

Impossible de ne pas faire le parallèle entre C’est magnifique ! et Adieu les cons d’Albert Dupontel, dans lequel une femme rencontre un homme lors d’une quête administrative et recherchent ensemble son enfant. Dans le film de Clovis Cornillac, Pierre fait la rencontre d’Anna (Alice Pol) devant le bâtiment des services sociaux et ils cherchent ensemble sa mère. Derrière les ressemblances de l’histoire, il y a également une réflexion sur le fait d’exister aux yeux de la société. Le concept est poussé plus loin et le personnage de Pierre perd des couleurs au fur et à mesure de l’avancée de sa quête. 

On retiendra cette blague inspirée de la maladie de Michael Jackson lorsqu’il devra se justifier de sa couleur de peau, ou celle de Fontaine (le nom de sa mère) qui est une porte ouverte aux blagues… Le personnage d’Anna permet de contrebalancer l’ignorance de Pierre, avec une histoire touchante elle aussi.

Clovis Cornillac et Alice Pol C'est magnifique CinéVerse

C’est magnifique !, et bien tout dépendra de vous. Si vous appréciez les comédies familiales, le film est un excellent divertissement qui saura vous faire rire.

Laisser un commentaire