King of the Belgians : l’absurdité à la belge