Parasite : Les bonus d’un film parfait

Vainqueur de la Palme d’Or au dernier Festival de Cannes, Parasite a voyagé partout autour du globe et a conquis à la fois le public et la critique. BAFTA, SAG Awards, Golden Globes… Il a tout remporté. Même l’Oscar du meilleur film, un record puisque c’est le seul film en langue étrangère à avoir remporté ce prix prestigieux en 92 éditions.

Bénéficiant d’un véritable coup de boost suite à sa victoire récente aux Oscars, le film ressort en salles et en version noir & blanc. Mais il est également venu le temps de sa sortie physique. Même s’il est déjà disponible en Blu-ray, DVD et VOD en édition « simple », les deux nouvelles éditions (et les plus attendues) de steelbook et du coffret collector limité à 1500 exemplaires sortiront le 28 février.  C’est dans le cadre de cette sortie attendue que CinéVerse a pu découvrir les bonus qui composent ces éditions. Vous pouvez bien évidemment retrouver la critique du film sur : Parasite : Lutte des classes et virtuosité.

Que peut-on dire sur les six bonus proposés ?

1. Le premier documentaire intitulé « Le Cercle de confiance » suffirait presque tant il paraît complet sur le film. Les grandes composantes techniques et artistiques du film ont joué le jeu et sont dans ce documentaire où l’on découvre les secrets derrière le film. D’où l’idée est née, le casting, le scénario, le storyboard, la musique, la production, la photographie, les interprétations derrière les plans, la réalisation… Ils sont tous présents dans ce documentaire : le réalisateur, le directeur de la photographie, le production designer, les producteurs, le compositeur, les acteurs…

2. Le deuxième bonus est tout simplement une reconstitution de la masterclass de Bong Joon-Ho au Festival Lumière. Présentée par Bertrand Tavernier et Didier Allouch, elle nous permet de découvrir une masterclass qu’on aurait rêvée de voir de nos propres yeux.

3. Le troisième bonus est une interview de Bong Joon-Ho menée par Stéphane Charbit. Responsable de la création de films devenant quasi-immédiatement des classiques dans sa filmographie d’une richesse infinie, Stéphane Charbit lui pose des questions sur le cinéma et sur ses inspirations. On découvre sa vision des choses, mais également des avis sur des cinéastes comme Chabrol, Clouzot, Hitchcock… Il s’agit pour nous de découvrir ses classiques, et pourquoi pas, nous les approprier à notre tour…

4. Bong est un adepte du storyboard, si ses films paraissent maitrisés de bout en bout, c’est parce qu’ils le sont de la conception à la post-production. Le quatrième bonus complète le premier documentaire (dans lequel on retrouve des archives de storyboard) et permettent aux spectateurs d’analyser la scène minutieuse de la tuberculose.

5. On peut être contre la version française, mais elle va participer au succès du film auprès d’un public incompatible avec la VO (on a découvert récemment sur les réseaux sociaux que les américains sont incapables de lire des sous-titres tout en regardant le film…), et donc permettre au film d’être de plus en plus vu. Misterfox nous fait découvrir les coulisses du doublage de la VF de Parasite.

6. Le dernier bonus est mené par Stephane de Mesnildot, l’écrivain du très intéressant Memories of Murder, L’Enquête et contextualise Parasite dans la filmographie de Bong Joon-Ho. Il apporte par sa connaissance des informations complémentaires pour finir en beauté les bonus.

Laisser un commentaire