Festival CinéMed 2022 : les 5 meilleurs films

cinémed 2022

Entendez le bien, le Festival CinéMed est de retour, plus dynamique que jamais ! Après deux années difficiles dues à la crise sanitaire, le public a fait son grand retour au Corum de Montpellier, pour cette 44ème édition du Festival du cinéma méditerranéen.

En tête d’affiche, Eric Cantona et Rachida Brakni présidaient le jury et ont décerné l’Antigone d’or à Ashkal de Chebbi Youssef. Tandis que nous, nous vous avons préparé un top 5 de nos coups de cœur !

1 – Houria de Mounia Meddour, en salles le 15 mars 2023

Synopsis : Houria est une jeune et talentueuse danseuse. Femme de ménage le jour, elle participe à des paris clandestins la nuit. Mais un soir où elle a gagné gros, elle est violemment agressée par Ali et se retrouve à l’hôpital. Ses rêves de carrière de ballerine s’envolent. 

Présenté comme un nouveau portrait de l’Algérie, suite logique à son premier long métrage Papicha, Mounia Meddour porte avec fierté des messages d’espoir au cœur d’une jeunesse tiraillée. Il est alors question de quête, celle de femmes qui tentent de trouver leur place dans une ville étouffante, à l’unisson. La symbiose que crée la danse vaut alors mieux que mille discours moralisateurs sur ce qui fait de l’Homme un être de bon ou mauvais.

2 – En plein feu de Quentin Reynaud, en salles en mars 2023

Synopsis : Alors qu’un incendie de forêt ravage la région depuis des semaines, Simon et son père Joseph doivent quitter leur maison et prennent la route suite aux alertes d’évacuation. Mais le vent se lève, rendant le feu impossible à contrôler. Prisonniers de leur véhicule et seuls dans une forêt transformée en brasier géant, Simon et Joseph réussiront-ils à s’en sortir ?

Êtes-vous déjà ressorti la bouche asséchée d’un film ? Au vu des dernières catastrophes incendiaires, le film fait plus échos que jamais à nos craintes. En jouant avec des cadres serrés, Quentin Reynaud crée une mise en tension sans issue discernable, enfermant le spectateur autant que ses personnages. Derrière son aspect angoissant, le film révèle une alchimie poignante entre André Dussolier et Alex Lutz, saisissant le peu d’air qu’il nous reste.

3 – La dernière reine de Damien Ounouri et Adila Bendimerad, en salles le 19 avril 2023

Synopsis : 1516, La légende dit que le roi d’Alger avait une femme nommée Zaphira. Quand le pirate Aroudj Barberousse arrive pour libérer la ville des Espagnols, il est déterminé à conquérir Zaphira ainsi que le royaume lui-même. Mais Zaphira est-elle prête à le laisser faire ou complote-t-elle pour elle-même ?

Le cinéma français se meurt ? Laissez donc entrer en salles le duo Ounouri/Bendimerad pour vous raconter l’histoire d’une femme au charisme renversant, au cœur d’un vieil Alger (1516). Un premier film qui en dit long sur la passion et l’ambition de ces cinéastes. Entre deux giclées de sang inspirées du cinéma coréen, laissez-vous emporter par un voyage temporel et sensoriel, guidé par des décors et costumes dignes d’un spectacle théâtrale.

4 – Les cyclades, Marc Fitoussi, en salles le 11 janvier 2023

Synopsis : Adolescentes, Blandine et Magalie étaient inséparables. Les années ont passé et elles se sont perdues de vue. Alors que leurs chemins se croisent de nouveau, elles décident de faire ensemble le voyage dont elles ont toujours rêvé.

Ces dernières années, Laure Calamy a multiplié les rôles au cinéma… Tantôt travailleuse acharnée, voleuse ou alors amoureuse, elle retrouve ici son amie de longue date Olivia Côte. Un duo aussi touchant qu’hilarant se dresse alors pour offrir un mélange de Buddy movie et de road trip féminin ! De quoi débuter l’année 2023 avec le sourire aux lèvres et les rythmes disco dans la peau.

5 – Les miens, Roschdy Zem, en salles le 23 novembre 2022

Synopsis : Moussa a toujours été doux, altruiste et présent pour sa famille. Un jour Moussa chute et se cogne violemment la tête. Il souffre d’un traumatisme crânien. Méconnaissable, il parle désormais sans filtre et balance à ses proches leurs quatre vérités.

Il n’est jamais trop tard pour se lancer, et Roschdy Zem en est la preuve. Après avoir dévoilé ses talents d’acteur, le comédien livre un discours intimiste sur les relations familiales, avec ses moments de tendresse comme ses non dits. Offrant une grand liberté à son casting, le lien qui les unie transperce l’écran, livrant alors un discours universel où chacun peut trouver sa place.

Laisser un commentaire