This changes everything : le changement c’est maintenant

Everything Changes est un documentaire engagé sur l’égalité féminine, dynamique dans son montage et terrifiant dans ses propos rien qu’à l’idée d’être une femme dans le milieu du cinéma à Hollywood.

Réalisé par Tom Donahue et produit par Geena Davis, l’engagement vis à vis du propos est total et le film est basé sur les statistiques et les études de l’institut de Geena Davis.

Ce documentaire est essentiel et devrait être vu par tout le monde, spécialement les exécuteurs et les haut placés du milieu cinématographique aux Etats-Unis. On pourrait se demander quel intérêt nous avons à regarder un film qui n’a à première vue aucun rapport avec la France (qui possède une plus grande égalité). Mais le film montre que 80% des médias proviennent des Etats-Unis, ils ont cette responsabilité et cette culpabilité d’offrir des représentations sexistes, irréelles et déformées à toutes les femmes du monde. Everything Changes porte une attention particulière à la représentation de la femme et son impact sur les enfants (qui sont aliénés par la télévision et le cinéma après l’âge de 5 ans).

Les thématiques sont nombreuses et partent toutes d’une statistique : les femmes scénaristes, les minorités ethniques, le temps de parole, une carrière en stand-by… Elles sont développées grâce aux (très) nombreux témoignages de femmes travaillant dans le milieu du cinéma, que ce soit des productrices, des scénaristes, des showrunners… Mais aussi des actrices (Cate Blanchett, Meryl Streep, Reese Whiterson, Chloe Grace Moretz, Taraji P Henson…). On retrouve cette idée forte qu’il faut arrêter de penser qu’un film réalisé par une femme ou porté sur une femme a moins de succès qu’un autre film, tout comme celles qui réalisent des films à succès ne continuent pas toujours à travailler de manière productive. Tom prend l’exemple de Kimberley Pierce qui réalise le film Boys Don’t Cry et qui profite d’un succès critique et public (Oscar de la meilleure actrice pour Hilary Swank). Et pourtant, il lui a fallu 9 longues années pour pouvoir réaliser son prochain long-métrage.

En effet, les succès avec des femmes dans les films sont nombreux, et on retrouve cette volonté de prouver qu’il n’y a aucun changement drastique malgré les bons films (Thelma et Louise, Wonder Woman…), mais c’est surtout cette idée de représentation qu’il faudra retenir. Les petites filles et les petits garçons ont du mal à s’identifier et à trouver leur place dans le monde. Un film peut avoir un fort impact. Après la sortie d’Hunger Games et Rebelles, le tir à l’arc a été un sport très prisé. Mais la force du film réside dans son dynamisme : il parvient à combiner les entretiens, les études, et il nous laisse aucun temps libre, comme si la digestion d’une information devrait se faire uniquement à la fin du film. Il alterne habilement entre les témoignages, les extraits de films, des moments plus tournés vers l’histoire du début du cinéma, mais aussi des indications sur ce qu’il faut faire pour que tout change.

Everything Changes est un film qui prouve qu’il n’y a pas encore d’évolution mais qu’il faut que chacun soit pro-actif pour changer le monde et enfin obtenir une parité et des vraies représentations crédibles et loin d’un sexisme ordinaire et habituel.

Laisser un commentaire