Adolescentes : L’école de la vie

Véritable manifeste du temps qui passe et de ses conséquences sur la construction de l’identité, Adolescentes dresse un portrait sincère et touchant de cette période aussi troublée que formatrice qu’est l’adolescence.

Filmé sur une période de cinq ans, en plein cœur de la petite ville de Brive, en Gironde, Adolescentes est un documentaire de Sébastien Lifshitz qui retrace l’adolescence de deux jeunes filles : Emma et Anaïs, de leurs treize ans jusqu’à leurs dix-huit ans, années charnières et décisives avant le passage à l’âge adulte. Emma est issue d’un milieu aisé, ses parents sont très à cheval sur son éducation et l’encouragent à être la meilleure dans tout ce qu’elle entreprend : au conservatoire, dans ses études… Emma s’avère être une élève modèle. Anaïs est issue d’un milieu beaucoup moins favorisé et vit avec ses deux parents et son frère handicapé. C’est une enfant rebelle et mal dans sa peau, peu intéressée par les études au grand désespoir de ses parents. Contre toute attente, Anaïs et Emma sont amies, malgré leurs différences. La caméra de Sébastien Lifshitz retrace l’adolescence de ces deux jeunes filles à la personnalité très marquée et va les accompagner durant les moments les plus importants de leurs vies. Entre les conflits avec les parents, les premiers chagrins d’amour, la découverte de la sexualité, la perte d’un être cher et les décisions d’avenir, Adolescentes dresse un portrait criant de vérité des tourments et des bonheurs inhérents à l’adolescence.

On ne peut qu’être touchés par le propos d’Adolescentes tant chacun de nous pourrait se retrouver dans les situations vécues par Emma ou Anaïs. Cinq ans, c’est le temps qu’il a fallu à Sébastien Lifshitz pour réaliser ce documentaire. Pendant toutes ces années, il a été témoin des événements majeurs de la vie d’Anaïs et Emma. Cette durée de tournage était nécessaire afin de rendre compte pleinement de l’évolution des deux protagonistes entre le début et la fin de leur adolescence. Si l’on sent Emma et Anaïs influencées par la présence de la caméra notamment dans les premières séquences, leur naturel reprendra très vite le dessus dans le reste du documentaire. Adolescentes marque donc par la sincérité et le naturel déconcertant dont il fait preuve, sublimés par le regard d’une infinie douceur de son réalisateur, qui finira par être considéré comme un membre à part entière de la famille des deux jeunes filles.

Plus qu’un compte-rendu des étapes traversées jusqu’à l’adolescence, Adolescentes dresse aussi un constat important. A travers le regard d’Anaïs, Sébastien Lifshitz prouve qu’il est possible de réussir malgré les épreuves de la vie. Malgré la différence de milieu social entre les deux jeunes filles, toutes deux parviendront à réaliser leurs rêves et à entrevoir des possibilités d’avenir.

La douceur et la bienveillance avec lesquelles le réalisateur retranscrit l’évolution d’Anaïs et Emma fait d’Adolescentes un documentaire réaliste et émouvant qui s’impose en tant que véritable coup de cœur de cette huitième édition du Festival du Film Indépendant de Bordeaux.

Laisser un commentaire