CinéActus – Réouverture des cinémas, le point sur les festivals, L’Appel des 50

CinéActus bannière

En ce dimanche 14 juin, nous sommes à une petite semaine de la tant-attendue réouverture de nos chères salles de cinéma. Nous l’avions déjà évoqué, entre les nombreux reports de sorties et les rescapées du confinement, l’actualité cinéma des prochaines semaines sera chargée. Suite à notre absence dimanche dernier, on vous propose cette semaine l’essentiel de l’actualité des deux dernières semaines. Au programme : le récapitulatif des sorties de la semaine du 22 juin, le point sur les festivals de l’année, un retour sur l’initiative « L’Appel des 60 » des éditeurs vidéos ainsi que quelques mots sur la nouvelle rédaction des Cahiers du Cinéma.

Réouverture des cinémas

Qui dit réouverture des salles ne dit pas forcément retour à la normale, la crise sanitaire toujours en cours devant forcément bouleverser l’expérience en salles. Si les masques ne seront pas obligatoires durant les séances, il faudra tout de même veiller à maintenir un mètre de distance entre chaque personne et ne pas excéder les regroupements de plus de dix personnes dans des salles qui ne pourront accueillir que 50% de leur capacité. Ces mesures de distanciation évidemment nécessaires ne devraient pas freiner les cinéphiles les plus impatients, qui pourront retrouver dès le 22 juin une programmation riche en nouveautés et en reprises. On vous propose ci-dessous une liste exhaustive des films à (re)découvrir lors de la réouverture !

 Reprises
  • Invisible Man de Leigh Whannell, avec Elizabeth Moss
  • Vivarium de Lorcan Finnegan, avec Jesse Eisenberg et Imogen Poots
  • La Bonne Epouse de Martin Provost, avec Juliette Binoche et Edouard Baer
  • Sonic le film de Jeff Fowler, avec Jim Carrey
  • Un fils de Mehdi M. Barsaoui
  • Radioactive de Marjane Satrapi, avec Rosamund Pike
  • De Gaulle de Gabriel Le Bomin
  • Woman de Anastasia Milova et Yann Arthus-Bertrand
  • La Communion de Jan Komasa
  • Elephant Man de David Lynch
 Nouveautés
  • Filles de joie de Frédéric Fonteyne et Anne Paulicevich, avec Noémie Lvovsky
  • The Hunt de Craig Zobel
  • Nous les chiens de Oh Sung-joon et Lee Choon-baek
  • Benni de Nora Fingscheidt
  • L’Ombre de Staline d’Agnieszka Holland
  • Mosquito de Joao Nuno Pinto

Par ailleurs, certaines sorties prévues cet été ont vu leur date de sortie américaine repoussée. Tenet est maintenant prévu pour le 31 juillet tandis que Wonder Woman 1984 a été décalé au mois d’octobre prochain (probablement pour ne pas empiéter sur le potentiel succès du blockbuster de Nolan). Ces nouvelles dates concernent exclusivement la sortie américaine, les distributeurs ne s’étant pas encore exprimés sur les nouvelles dates de sortie française.

 

Le point sur les festivals

73ème édition du Festival de Cannes

Mercredi 3 juin dernier s’est tenue la traditionnelle conférence de presse du Festival de Cannes, annonçant les films sélectionnés en compétition. Cette année la formule change, le Festival n’ayant pu se tenir physiquement. Thierry Frémaux et Pierre Lescure ont dévoilé la liste des films ayant reçu le « Label Cannes », une programmation éclectique et surprenante, faisant la part belle aux premiers films et aux comédies (fait rare dans la sélection cannoise). Parmi la sélection, on retrouvera prochainement dans les salles The French Dispatch de Wes Anderson, Eté 85 de François Ozon, True Mother de Naomi Kawase, ADN de Maïwenn, Drunk de Thomas Vinterberg, Peninsula de Yeon Sang-ho, Falling le premier long-métrage de l’acteur Viggo Mortensen mais aussi un membre de l’écurie Pixar, Soul de Pete Docter. Au vu de l’absence de noms tels que Nanni Moretti, Leos Carax, Apichatpong Weerasethakul ou encore Bruno Dumont, il faudra patienter jusqu’à l’édition 2021 du Festival pour retrouver ces noms très attendus au sein de la sélection. 

46ème édition du Festival du cinéma américain de Deauville

A l’heure de l’annulation ou de la mutation online des festivals de cinéma français, le Festival du cinéma américain de Deauville s’érige en miraculé. Prévue du 4 au 13 septembre, la 46ème édition du Festival aura bel et bien lieu, pour le plus grand plaisir de son directeur Bruno Barde (aussi directeur du Festival du film policier de Beaune, annulé cette année). Le directeur du festival a confié récemment au journal Le Point ses ambitions pour cette nouvelle édition inédite et cela va sans dire, historique. C’est l’idée des retrouvailles entre le cinéma et le public qui règne en maître pour cette édition 2020. Bruno Barde évoque un partenariat avec le Festival du Film d’Animation d’Annecy (qui se tiendra en ligne du 15 au 30 juin prochain) et le Festival de Cannes, partenariat qui débouchera sur la projection en salle de plusieurs longs-métrages de la sélection cannoise et annécienne. Cette 46ème édition – présidée par Vanessa Paradis – devrait accueillir une centaine de films ainsi qu’une programmation spéciale rendant hommage au personnel soignant – composée entre autres de Journal d’une femme en blanc de Claude Autant-Lara, Le Cirque Infernal de Richard Brooks, La porte s’ouvre de Mankiewicz…  L’enthousiasme de Bruno Barde et la richesse de la programmation ne font que renforcer notre impatience à l’aube de cette nouvelle édition du Festival.

 

Cahiers du Cinéma : l’ère Uzal est en marche

Cette année, le comité de rédaction des Cahiers du Cinéma a fait sa rentrée au mois de juin. Révélé pendant le confinement, le nouveau rédacteur en chef Marcos Uzal (ex-Libération) a réuni une nouvelle équipe ayant œuvré à l’élaboration du si redouté numéro de l’après. Parmi les anciens membres du comité de rédaction, on retrouvera Vincent Malausa, Thierry Méranger et Ariel Schweitzer aux côtés de jeunes critiques issus d’horizons différents. Le numéro de juin, sobrement intitulé « Quand est-ce qu’on sort ? » compose avec le peu d’actualité cinématographique du moment et fait la part belle à l’éclectisme, tant dans l’écriture que dans les sujets traités. Reste à voir si la nouvelle formule fonctionne auprès d’un lectorat accoutumé à l’ère Stéphane Delorme.

Couverture du numéro 766 des Cahiers du Cinéma

Le secteur de l’édition vidéo en chute libre

La pandémie de coronavirus a eu des effets dévastateurs sur plusieurs secteurs de l’industrie cinématographique, les éditeurs vidéo en tête. A l’heure où les plateformes de streaming fleurissent et établissent leur position de force, les ventes de films en support physique sont en véritable chute libre. Afin de faire entendre leur voix et de sensibiliser le gouvernement sur leur situation désormais précaire, cinquante éditeurs vidéo français se sont rassemblés sous la bannière de « L’Appel des 50 » – devenu il y a quelques jours « L’Appel des 60 » – parmi lesquels Carlotta, La Rabbia, UFO, Ad Vitam, Rezo Films… et bien d’autres. Soutenu par de nombreux réalisateurs, acteurs et producteurs, ce cri de détresse de la part des éditeurs vidéo rend compte de la nécessité de création d’un plan de sauvegarde du secteur de l’édition du support physique, qui pourrait perdre jusqu’à « 30 à 40 % de sa valeur commerciale » selon les chiffres établis. Il va sans dire que le support physique est un medium à protéger absolument, tant il offre des avantages incomparables à ceux d’une plateforme de streaming, notamment pour les plus collectionneurs d’entre nous.

Liste des 50 éditeurs vidéos

Notre actu

Cette semaine, CinéVerse couvre la 9ème édition du Champs-Elysées Film Festival, qui se tient en ligne du 9 au 16 juin prochain. Vous pouvez d’ores et déjà retrouver la critique de Crestone de Marnie Ellen et 17 Blocks de Davy Rothbart – présentés dans la catégorie « Longs-métrages américains » – ainsi que celle de Le Kiosque d’Alexandra Pianelli et A l’abordage ! de Guillaume Brac – catégorie « Longs-métrages français ». Vous pourrez retrouver nos critiques sur les prochains films de la sélection tout au long du Festival.

Côté podcasts, vous pourrez retrouver sur Spotify et Apple les deux premiers épisodes du nouveau cycle de La Péloche consacré aux films de radio. Toujours présenté par Mr. Cinephilus, on vous invite cette semaine à redécouvrir Good Morning England et Good Morning Vietnam.  Bonne semaine et à très vite dans les salles de cinéma !

Laisser un commentaire